Collection de pulls d’artistes conçue par Sophie Toulouse et Barbara Soyer, cofondatrices des éditions The Drawer.

Pièces uniques. Pulls en laine mérinos écru, marine ou bicolore, tricotés en Bretagne. Boutons en céramique fabriqués à la main.

Photos et film Gil Lesage
Stylisme Elissa Castelbou
Modèle Maki Hattori

POIL est un projet qui mêle l’art et la mode d’une façon simple et nouvelle. Pas de production en série ici mais des pièces uniques conçues par des artistes plasticiens ou par des designers. Chacun a reçu le même pull vierge en laine mérinos inspiré du modèle marin classique, retaillé, élargi, raccourci pour l’occasion et spécialement fabriqué dans une usine bretonne. Chacun a pu s’emparer du pull comme il le souhaitait, et dessiner, peindre, coudre ou broder sur l’objet. L’objectif : créer une œuvre à porter ou à collectionner.

La trentaine de pièces réalisées témoigne du plaisir que les artistes ont eu à expérimenter ce support et du sérieux avec lequel ils l’ont fait. Pour certains, POIL a été l’occasion de tester de nouvelles techniques et matières (laine cardée pour Samuel Trenquier, peinture textile pour Pierre Seinturier, pistolet à tufter pour Emile Degorce-Dumas, couture et moulage pour Janna Zhiri, broderie pour Charlotte Gastaut, etc.). D’autres en ont profité pour confirmer et adapter leur savoir-faire (crochet pour Aurélie Mathigot, patch pour Marie Macon, acrylique pour Idir Davaine, encre de Chine pour Jérémy Piningre, raphia pour Caroline Achaintre…). Leurs pulls ressemblent à leurs œuvres, ils en sont les prolongations textiles : on retrouve de l’un à l’autre les mêmes écritures, les mêmes motifs, le même esprit, à quelques variations près.

Avec POIL, la plateforme éditoriale et curatoriale consacrée au dessin The Drawer poursuit la veine fantaisiste et la volonté d’ouverture et de mélange des genres qui caractérisent foncièrement sa démarche. POIL décloisonne et décolle les étiquettes. POIL pour la laine, matière première du projet, et pour le mot lui-même, décalé comme on aime.